Actualité sur Facebook

Sorties et actualité sur le web

Retrouvez nous sur Facebook

Afin de suivre l'actualité ajouter RandoAlpine à vos amis dans Facebook





sORTIE EN RAQUETTE ANNECY ARAVIS

CARTE IGN ou autre :Top 25 La Clusaz, Grand Bornand n° 3430
ALTITUDE DEPART : 1034 m ALTITUDE MAXI : 1600 m
DENIVELE : 565 m BALISAGE : oui
DIFFICULTE : TEMPS GLOBAL : 4 h 30
ACCES ROUTIER : Nancy sur Cluses -Romme-le Reposoir (route depuis Cluses)
LA COMBE MARTO depuis Le Reposoir
Au-dessus de Cluses, en direction de Nancy sur Cluses, au départ de Romme il existe tout un secteur à orientation plein nord qui garde un enneigement de bonne qualité et qui permet l'ascension de beaux sommets en enfilade entre la pointe d'Areu et la chaîne des Bargy. Les immenses champs de neige et les approches saisissantes des sommets combleront tous ceux qui aiment les sorties de belles envergures. Le panorama plein ciel au milieu des montagnes découvre le massif du Mt Blanc, le Chablais et les Bornes. Cet itinéraire est long, parcourant 12,5 km mais on peut le raccourcir à la descente en évitant l'interminable chemin d'été, en reprenant avant le chalet des Vuardes la piste de ski de la petite station de Romme.
Attendre des conditions favorables nivologiques et se méfier de petit risque de coulées sous le sommet en montant et en descendant en direction des chalets de Vormy.
Se garer au parking à la sortie du village, le long de la petite station de ski. Traverser la route et prendre le chemin à gauche qui monte le long de la piste de ski. Traverser cette piste en restant prudent (téléski, skieurs et pente raide par endroits). Rejoindre le haut de la piste à gauche et trouver l'itinéraire qui repart à droite en direction de l'arrivée du téléski. Continuer à monter en forêt en 3 virages. On débouche ensuite dans les champs de neige où nombreuses sont les traces de ski de montagne et de raquettes. L'itinéraire est évident et bien marqué en direction du sommet qui apparaît subitement après une belle montée bien droite. On arrive sur une longue épaule qui permet un beau panorama sur la vallée de l'Arve, les stations des Carroz d'arraches et Flaine. Par des pentes faciles qui font suite on vient buter contre le redressement final. Franchir cette pente plus raide et gagner le sommet de la Tête de la Sallaz qui s'étire bien large en direction de l'Est. On peut profiter de ce magnifique promontoire pour s'installer pour le pic nique et s'apercevoir que l'on se trouve sur l'un des 3 sommets de 2000 m en enfilade vers le sud : le 1er, on est dessus, le second n'a pas de nom et le 3ème est la tête des Muets à 2075 m, le plus haut. Admirer leurs magnifiques formes et courbes scintillant sous le soleil rempli d'émotion mais les atteindre demandera encore un effort supplémentaire. Si on a décidé de ne pas aller plus loin par manque de temps ou de forme, il faudra reprendre le chemin en sens inverse. Ne pas essayer de descendre à gauche en direction des chalets de Vormy, ce n'est pas l'itinéraire (petite barre rocheuse). Pour continuer l'itinéraire, descendre en direction de la base du sommet sans nom, remonter sa pente (30 m) et rejoindre à nouveau le sommet et sa belle croupe. De là, redescendre vers le sud et tourner à gauche sur le petit collet en direction de beaux rochers pour atteindre le sentier d'été. On aperçoit alors les chalets de Vormy blottis dans la neige. Les atteindre par quelques passages en traversées de pentes faciles. Des chalets, remonter en larges lacets en direction de l'épaule de la Tête de la Sallaz où on rejoint les traces de la montée. Reprendre cet itinéraire de montée et laisser la piste de ski. Continuer en direction du chalet de Vuardes et descendre la piste d'été jusqu'à la station de ski.
CARTE IGN ou autre :Top 25 La Clusaz, Grand Bornand n° 3430
ALTITUDE DEPART : 1344 m ALTITUDE MAXI : 2032 m
DENIVELE : 1099m BALISAGE : oui
DIFFICULTE : TEMPS GLOBAL : 6h
ACCES ROUTIER : Nancy sur Cluses -Romme
TETE DE LA SALLAZ - boucle par les chalets de Vormy
La montée l'hiver au col de la Colombière inaccessible par la route, permet d'aller au-delà pour des randonnées de tous niveaux. Si on se contente d'aller au col puis aux chalets Auférrand, l'itinéraire assez long (9 kms A/R) n'est pas difficile et la balade est bien agréable.
Selon les conditions de neige, il faudra être prudent et ne pas emprunter la route du col qui est coupée par de grosses avalanches qui descendent des pentes raides de la chaîne du Bargy.
Atteindre par Scionzier ou Romme le village du Reposoir et continuer la route en direction du col de la Colombière. Au terme du déneigement, juste après le téléski, garer le véhicule et descendre en contrebas de la route en direction du chalet de la Sallaz. Suivre cette piste fort agréable dans un vallon bien tranquille le long du ruisseau du Grand Foron. On s'élève doucement vers le col. On rentre dans une partie boisée plus tourmentée en restant rive gauche du torrent jusqu'à une intersection et un virage où on traverse le ruisseau. La pente se redresse un peu en terrain varié au fond de la combe. On poursuit vers le col où l'itinéraire se devine facilement. On atteint la route dissimulée sous la neige. Bifurquer nettement à gauche au-dessus du magasin de souvenirs pour passer sous la pointe de la Botte. Monter légèrement puis à flanc dans les pentes issues de cette pointe et ses crêtes, gagner les chalets que l'on aperçoit rapidement. Se hisser à gauche sur une magnifique bosse de neige en direction des sapins afin de jouir d'une jolie vue d'ensemble. On aura tout le loisir d'admirer sur ce promontoire ce lieu si charmant. La vue à l'Est laisse contempler la pointe d'Areu, plus près les cimes de Février, la pointe d'Almet, la Grande Combe, la pointe des deux heures puis en premier plan la tête d'Auférrand que l'on peut atteindre des chalets au cours d'une randonnée de plus grande envergure. Au nord-ouest on peut admirer la chaîne du Bargy et le pic de Jallouvre offrant des itinéraires prisés des skieurs de randonnée. Retour par le même itinéraire.
CARTE IGN ou autre :Top 25 La Clusaz, Grand Bornand n° 3430
ALTITUDE DEPART : 1344 m ALTITUDE MAXI : 1619 m
DENIVELE : 269 m BALISAGE : oui
DIFFICULTE : TEMPS GLOBAL : 3 h 30
ACCES ROUTIER : route du col de la Colombière Le Reposoir
CHALETS D'AUFERRAND par le col
de la Colombière
La tête du Danay est une randonnée offrant un des meilleurs panoramas sur la chaîne des Aravis. Son accès est possible depuis plusieurs points de départ : Les Confins, le Grand Bornand, la Clusaz ou depuis Sixt. C'est par Sixt que nous partirons offrant une boucle à l'itinéraire, toujours plus intéressante qu'un simple aller-retour. Il s'agit là d'un parcours régulier et facile qui ravira en autres les pratiquants occasionnels ou débutants car l'ascension d'un sommet est toujours très appréciée en raison de la récompense finale !
Le risque nivologique est très réduit dans ce petit massif dont le sommet principal est le Danay que l'on atteint par un cheminement souvent en forêt.
L'accès au hameau de Corengy se fait par la route D 909 entre la Clusaz et St Jean de Sixt. Montez donc cette petite route qui traverse le hameau qui s'étend sur plusieurs niveaux. Allez jusqu'au terminus de la route déneigée : emplacement d'une aire de pique-nique et d'un grand réservoir d'eau. Il y a un grand parking où on se gare. Chaussez les raquettes et empruntez le chemin qui conduit au réservoir. Tournez à gauche pour entrer en forêt et montez, jusqu'à une intersection à découvert qui indique à droite : la tête du Danay. Ne pas prendre cette direction mais tourner à gauche sur le sentier balisé "raquettes". Cet itinéraire est bien plus agréable que l'autre (qu'on prendra au retour) car il alterne entre zones forestières et alpages avec de belles vues sur les montagnes. ça monte régulièrement pour atteindre un beau champ de neige et un chalet. On le dépasse et on continue vers l'alpage du Danay. Les traces sont nombreuses mais il n'est pas difficile de se diriger vers la tête du Danay que l'on ne voit pas forcément rapidement mais qui va se matérialiser bientôt si on regarde avec attention pour apercevoir la grande croix métallique à son sommet. On prend de la hauteur et la vue sur tous les versants commence à se dégager. On aperçoit un autre chalet solitaire que l'on va laisser à droite pour entreprendre la dernière montée en forêt, d'abord un peu raide jusqu'à un virage à gauche prenant l'épaule qui mène au sommet. La ligne de crête se dégage subitement pour découvrir la jolie bosse du sommet ornée de sa grande croix. Grimpez jusqu'à elle pour s'émerveiller du spectacle s'offrant à nos yeux ! Pour le retour, reprendre l'itinéraire de montée jusqu'au chalet, puis prendre à gauche la piste en direction de la Clusaz. On atteint bientôt une piste plus large (route d'été) qui descend progressivement en plusieurs lacets jusqu'à une intersection. Prendre à droite un sentier "raquettes" qui indique "aire de pique-nique 30 minutes". On retrouvera plus loin l'itinéraire de montée qu'on a pris le matin jusqu'au parking.
CARTE IGN ou autre :Top 25 La Clusaz, Grand Bornand n° 3430
ALTITUDE DEPART : 1165 m ALTITUDE MAXI : 1731 m
DENIVELE : 566 m BALISAGE : oui
DIFFICULTE : TEMPS GLOBAL : 4 h
ACCES ROUTIER : Hameau de Corengy -route entre la Clusaz et St Jean de Sixt
LA TETE DU DANAY par Lachat
Au pied de l'aiguille Verte, le Roc des Tours domine le Chinaillon au-dessus de la grande station du Grand Bornand. Son itinéraire est peu difficile et se déroule face au domaine skiable sur l'alpage de Samance. Il s'agit là d'une randonnée pour ceux qui veulent commencer à s'initier dans des courses de plus grande envergure, au-delà d'une simple balade. Le parcours s'effectue sur un terrain de lapiaz qui doit être bien enneigé pour une progression sans risque. L'arrivée au sommet pour rejoindre une immense croix de bois remplit d'extase devant un panorama somptueux à 360° !
Se méfier du couloir au pied de l'aiguille Verte, après avoir remonté le plan de Samance. Il peut descendre des coulées après de fortes chutes de neige ou au printemps au réchauffement des pentes enneigées. Évitez le passage par le col si les conditions sont défavorables, obliquez à gauche dans les pentes et bosses et échappez ainsi au premier contrefort rocheux du Roc des Tours.
Gagnez le Chinaillon au dessus de la station du Grand Bornand et traversez le village jusqu'au giratoire menant à gauche au parking du plan de Samance. Partir à gauche, sur un chemin en direction de l'alpage (nombreuses traces) face aux pentes du Buclon. Restez sur la droite de la ravine du ruisseau qu'il faut suivre au-delà des ruines du chalet des Crêts. On monte régulièrement jusqu'aux pieds des pentes raides du Buclon puis on pénètre vers la gauche dans le vallon menant au col marqué 1887 m entre l'Aiguille Verte et le Roc des Tours. Prendre son temps et examiner la situation nivologique dans ce vallon. Il n'est pas rare de croiser des skieurs de rando dans cet endroit. Si les couches de neige sur les pentes de l'Aiguille Verte vous paraissent instables ou s'il existe déjà des coulées, ne prenez pas le risque de monter au col. Faites le détour encore plus à gauche (voir ci-dessus) afin d'éviter le secteur. De nombreuses traces de raquettes vous mèneront sur le reste de l'itinéraire qui ne pose pas vraiment de problème. Ne pas hésiter à faire des traversées en changeant de direction afin d'éviter les gros rochers et petits vallons que forment les lapiaz. La belle pente terminale est plus facile à avaler si on l'entreprend par de belles traversées en oblique plutôt que face à elle. L'arrivée sur la belle et longue épaule laisse sans voix, face à un panorama si loin et si vaste ! Attention à l'arête Nord Ouest qui plonge rapidement vers les chalets de Mayse, 500 m plus bas ! Le panorama s'étend de l'est au sud vers la Chaîne des Aravis avec son point culminant la pointe Percée à 2750 m, derrière elle à gauche, les trois Monts Blancs, les sommets les plus proches au-dessus de la station de la Clusaz allant du Merdassier, le col de la Croix Fry, le Plateau de Beauregard, le Mont Charvin, plus loin le massif de la Tournette au dessus du lac d'Annecy. Vers l'Ouest et le Nord Ouest les sommets sont plus modestes mais le Plateau des Glières s'offre à nos yeux avec sa montagne des Auges, paradis des randos en raquettes, Au fond les dernières crêtes enneigées sont les sommets du Jura. Plus prêt de nous dans le prolongement du col, l'Aiguille Verte, le Buclon qui cache le Jallouvre sont des territoires où a été réintroduit le Gypaète Barbu et il n'est pas rare de le surprendre dans les pentes semblant accompagner la montée au sommet. Après avoir profité de tant de beauté, il faudra songer à redescendre, par le même itinéraire ou par le col si les conditions nivologiques le permettent.
CARTE IGN ou autre :Top 25 La Clusaz, Grand Bornand n° 3430
ALTITUDE DEPART : 1259 m ALTITUDE MAXI : 1995 m
DENIVELE : 736 m BALISAGE : partiel
DIFFICULTE : TEMPS GLOBAL : 4 h
ACCES ROUTIER : Parking du plan de Samance - le Chinaillon
LE ROC DES TOURS depuis le Chinaillon
Cette randonnée réalise une boucle très agréable sur les crêtes du Plateau de Beauregard accessible depuis La Clusaz (télécabine) et le col de la Croix Fry - Manigod (route D 16). Plusieurs itinéraires plus ou moins longs de dénivelé modeste offrent un panorama splendide. On y découvre à l'est le Mont Blanc dans la brèche entre la pointe de Merdassier (2313 m) à droite et l'aiguille de Borderan (2492 m) à gauche. On pourra profiter de cette sortie pour déjeuner à midi au restaurant "chez Fonfon" aux pieds des pistes de ski et qui mérite qu'on s'y attable pour apprécier l'authenticité et l'accueil du patron ! Cet ancien boucher fabrique lui-même dans ce coin savoyard un boudin unique qu'il faut venir goûter ! Les plats sont copieux et les desserts "maison" également. Mieux vaut avoir une grande "petite faim" pour s'attabler ici... Pour s'en souvenir vous aurez droit gracieusement à la fin du repas à la "rincette" d'eau-de-vie de prune locale ! Un conseil : faire la rando raquette avant le repas !
Les circuits balisés du plateau de Beauregard offrent la sécurité et ne présentent pas de danger potentiel.
Chausser les raquettes en bordure du parking face au départ des pistes de fond et se diriger à gauche vers les balisages des circuits raquettes. Suivre la piste N° 36 de couleur orange "les Frêtes de Colomban". On monte doucement entre forêt et champs de neige. On débouche sur la crête où la panorama s'ouvre subitement vers le Nord avec une vue d'ensemble sur le magnifique plateau de Beauregard. Continuer à gauche en direction de l'extrémité ouest de la ligne de crête. Le parcours revient direction Est après un virage et suit ensuite plus bas la longue ligne des Frêtes en partie boisées, parsemées de quelques zones découvertes permettant d'admirer à l'Ouest l'ensemble de la chaîne des Aravis avec la Pointe Percée son point culminant à 2750 mètres. On amorce lentement la descente dans les sapins où le regard se tourne vers le Sud sur les sommets de l'Etale et son domaine skiable. On traverse quelques belles étendues de neige et on rejoint le parking de départ.
CARTE IGN ou autre :Top 25 La Clusaz, Grand Bornand n° 3430
ALTITUDE DEPART : 1467 m ALTITUDE MAXI : 1734 m
DENIVELE : 190 m BALISAGE : oui circuit n°36
DIFFICULTE : TEMPS GLOBAL : 2 h 45
ACCES ROUTIER : Parking Col de la Croix Fry Manigod
LES FRETES DE COLOMBAN boucle depuis le Col de la Croix Fry
Randonnée facile, évoluant sur un itinéraire bien marqué, où il est rare de chercher son chemin, Cette balade est connue et fréquentée en saison. La vue s'étend au nord est vers le massif du Mont Blanc. Dans l'alignement, plus à droite on fait face au massif du Beaufortin avec le repère de la Pierra Menta. Cette randonnée se dessine aux pieds des abrupts du Massif de l'Etale. On trouvera facilement de quoi s'installer pour la pause repas près d'un chalet. Au printemps le spectacle des animaux à la recherche de nourriture est un régal : il est courant d'apercevoir des chamois et le réveil des marmottes.
Il faudra se méfier après de fortes chutes de neige ou lors de réchauffement du déclenchement de coulées dans les couloirs des Aravis. Se tenir à l'écart des sites exposés et savoir passer judicieusement dans les endroits à risque.
On ira se garer au Col des Aravis généralement ouvert, même en hiver tout en sachant que des équipements spéciaux sont à prévoir. Plusieurs parkings sont prévus pour les randonneurs et les touristes. Le départ se fait derrière les boutiques et restaurants en direction du sud. La trace est faite par de nombreux raquettistes. Elle se dirige ensuite à gauche dans une zone forestière où on monte en un lacet jusqu'au promontoire de la Tête qui domine le col (table d'orientation).Le chemin suit le pli de la montagne en empruntant la piste d'été en direction du chalet du Curé bien visible sur une bosse après avoir franchi un vaste creux. On atteint une sorte de col d'où arrivent les itinéraires venant de St Nicolas la Chapelle et Chaucisse. Se diriger à droite en direction des Chalets. La vue est très agréable si on s'installe là pour déjeuner avec face à soi l'épaule élégante de la Croix Cartier qui appelle à s'élancer vers elle. Ce sera l'objet d'un nouvel itinéraire pour en faire l'ascension (soit depuis le col des Aravis, soit depuis Chaucisse). Le retour s'effectue par le même itinéraire.
CARTE IGN ou autre :Top 25 La Clusaz, Grand Bornand n° 3430
ALTITUDE DEPART : 1490 m ALTITUDE MAXI : 1652 m
DENIVELE : 190 m BALISAGE : oui
DIFFICULTE : TEMPS GLOBAL : 2 h 30
ACCES ROUTIER : Parking au Col des Aravis
LE CHALET DU CURE (du col des Aravis)
Le Plateau des Glières est un site remarquable pour la pratique de la raquette. Il s'y presse pas mal de monde les fins de semaine quand le temps est ensoleillé d'autant que le centre nordique amène également son lot de sportifs. Mais l'immensité du décor permet à tous d'en profiter. Si on vient de loin, on peut venir passer 2 jours sur ce lieu magique et plein d'histoire. Il existe 2 établissements qui sont ouverts en hiver à chaque extrémité du Plateau : en venant de Thorens Glières, à la fin de la route sur le parking principal, on trouvera l'Auberge des Glières. En venant du Petit Bornand des Glières, à la fin de la route, on trouvera un peu à l'écart, le gîte "Chez Constance". La route d'hiver la plus sûre est celle qui vient de Thorens Glières et on arrive au centre des activités et des départs des randonnées. Ici le dénivelé n'est pas la priorité car les sommets ne dépassent pas 1900 mais les distances sont longues et. Il faut en tenir compte car si on veut découvrir l'ensemble du Plateau il faut absorber les kilomètres. Attention aussi les jours de brouillard où on peut facilement se perdre dans ces grandes étendues de neige. Le parcours décrit ici mesure 14 kms mais il a l'intérêt de faire découvrir si on vient la première fois une grande partie des lieux. De superbes points de vue et une ambiance montagne vous y attendent. Mais un grand nombre d'itinéraires sont possibles et revenir devient incontournable. Rappelons que le domaine nordique est vaste et qu'il faut traverser rapidement les pistes de ski de fond sans abîmer les traces. Il y a aussi un centre de chiens d'attelage qui fait courir ses animaux et leurs traîneaux mais il y a la place pour tous !
Les jours de risque d'avalanche on peut se dire que sur le Plateau on risque peu car les montagnes alentours sont à l'écart, hormis peut-être quelques coulées qui peuvent descendre des crêtes de la Montagne des Auges, mais le site est normalement sécurisé.
Partir par la piste raquette qui descend directement sous la maison du Plateau, centre nordique. Partir SE face à la montagne des Auges et franchir le vallon. Remonter ensuite à travers une zone clairsemée d'épicéas jusqu'à un vaste replat : les Mouilles. Continuer en forêt jusque déboucher du "Plan du Loup", vastes champs de neige qui ouvrent sur un panorama haute montagne ! Plusieurs panneaux indiquent diverses directions. Monter dans le cirque dont la pente se relève sensiblement. En deux beaux virages on débouche à l'entrée de la Montagne des Auges (panneaux pastoraux). Continuer vers le col (pas du loup) qui bientôt vous fera découvrir l'ampleur du panorama vers le sud. Les 2 sommets proches qui culminent à 1900 m sont habillés de belles corniches de neige et la pointe de Puvat avec sa croix est facilement reconnaissable. Descendre un peu en direction des chalets des Auges qui sont pour le moment cachés dans un repli du terrain. On les découvre soudainement en arrivant presque à eux. Ce lieu est magnifique face à la chaîne des Aravis et du Mont Blanc. La pause repas dans cet endroit approprié s'impose donc ! Revenir jusqu'au col en prenant le temps de découvrir cette belle montagne qui offre aussi vers le nord et l'ouest de belles vues sur le massif Glières-Parmelan. Redescendre par l'itinéraire de montée au Plan du Loup et se diriger vers Notre Dame des Neiges vers l'Ouest. En hiver plusieurs traces sont visibles et toutes mènent en direction de la plaine de Dran. Descendre doucement dans ces vastes étendues de neige parsemées de chalets témoignant le dynamisme pastoral. On a tout le loisir pour admirer les sommets et dans l'échancrure ouest du Plateau on aperçoit la dent du Cruet. On distingue bientôt au loin la chapelle de Notre Dame des Neiges. La voir rapidement est une étape, la rejoindre sera une étape plus longue... On peut s'encourager en estimant à ce moment qu'on a fait une grande partie du trajet. Il ne reste plus qu'à prendre à partir de la chapelle la large piste (balisée pour la raquette et les piétons) qui ramène au point de départ à travers plaine et sous-bois.
CARTE IGN ou autre :Top 25 La Clusaz, Grand Bornand n° 3430
ALTITUDE DEPART : 1425 m ALTITUDE MAXI : 1822 m
DENIVELE : 395 m BALISAGE : oui
DIFFICULTE : TEMPS GLOBAL : 5 h 30
ACCES ROUTIER : Parking Maison du Plateau - centre nordique
PLATEAU DES GLIERES - Montagne des Auges
Le Plateau de Solaison est un lieu unique, retiré du monde, au bout du monde... Son sommet, la Pointe d'Andey (1877m) se remarque pourtant aisément dans la vallée de l'Arve, du côté de Bonneville, comme un joli belvédère. Ce havre de paix de toute beauté comblera les amateurs de nature exceptionnelle, boudé de toute foule "bigarrée". Ici ce sont les sportifs (fondeurs, skieurs de montagne, raquettistes et randonneurs) qui se retrouvent. L'été les immenses pâturages sont livrés aux vaches savoyardes... Le spectacle offert au sommet de la pointe d'Andey est part grand beau temps un repère presque sans fin de montagnes, de vallées et de pics !

Itinéraire à entreprendre en dehors de mauvaises conditions nivologiques. Se renseigner avant de partir sur les risques avalancheux de la Haute Savoie ou au foyer de ski de fond de Solaison.

On parvient à Solaison par la N 205 direction Bonneville, puis par la route D186 qui monte à Brizon et au plateau. (portion terminale de la route souvent enneigée). On gare le véhicule sur le parking devant le restaurant "La Bruyère" où l'on pourra décider de déjeuner car la randonnée peut se faire le matin. S'équiper et continuer la piste damée (pour randonneurs et fondeurs) sur la gauche pendant 200 m environ. Au niveau de ce chalet (photo ci-dessus) tourner à droite et partir plein nord vers le sommet face à soi. En quelques virages on accédera à un premier plan rocheux (ressaut puis replat), puis au sommet jusqu'aux pieds de la Vierge qui vous tend les bras ! On est arrivé, mais attention à ne pas s'avancer au bord de la corniche de neige où 500 m de vide plonge en contrebas sur le plateau d'Andey. Si le temps le permet contemplez largement le panorama. On peut aussi sortir le casse-croûte, la place ne manque pas. Mais je conseille de descendre déjeuner au restaurant "La Bruyère" dont l'accueil et la qualité de la cuisine ne vous laisseront pas indifférents (Spécialités savoyardes de beignets de pommes de terre et viandes fondantes..)
CARTE IGN ou autre :Top 25 La Clusaz, Grand Bornand n° 3430
ALTITUDE DEPART : 1500 m ALTITUDE MAXI : 1877 m
DENIVELE : 377 m BALISAGE : oui
DIFFICULTE : TEMPS GLOBAL : 2 h30 à 3 h
ACCES ROUTIER : Parking restaurant les Bruyères
PLATEAU DE SOLAISON - POINTE D'ANDEY
Itinéraire se déroulant au pied des versants chaîne du Bargy et du Jallouvre sur un plateau débonnaire où la vue en toutes directions est très dégagée. Les montagnes glacées du Bargy en hiver donnent du caractère à ces magnifiques paysages.
Itinéraire sécurisé si on se tient en hiver au centre du plateau, sans approcher les pieds des couloirs.
Si on décide de faire l'ascension des rochers de Leschaux se méfier des lapiaz : milieu calcaire truffé de trous plus ou moins profonds dans la roche, recouverts de neige. Ils forment des pièges traîtres et difficilement décelables.
Selon la saison et l'enneigement on débutera le parcours dès l'impraticabilité de la route, ce qui peut être de Morsulaz d'en haut. Suivre les grands lacets qui montent jusqu'aux chalets "les Frachets" marquant l'entrée du plateau. Emprunter la piste plus plate qui mène sud-ouest vers une croix à 1686 m. Poursuivre dans cette même ligne droite jusqu'au col très ouvert de Cenise à 1724 m qui est plus le centre du plateau qu'un col proprement dit. Si on décide de faire l'ascension des rochers de Leschaux, obliquer plein ouest jusqu'à leurs pieds (cote 1707m). Poursuivre jusqu'à l'échine de cette chaîne afin d'éviter les couloirs barrant la progression vers le sommet à 1936 m. Au point culminant la vue est splendide sur tout le plateau, les chaînes du Bargy et Jallouvre. Si le temps est clair on remarquera entre la pointe du Grand Bargy et la Pointe Dzérat, le sommet de l'Aiguille Verte culminant à 4300 mètres, dans le lointain massif du Mt Blanc. On pourra en profiter pour faire une halte réconfortante afin d'admirer la vue à 360° ! Redescendre par l'itinéraire de montée.
CARTE IGN ou autre :Top 25 La Clusaz, Grand Bornand n° 3430
ALTITUDE DEPART : 1324 m ALTITUDE MAXI : 1724 m
DENIVELE : 400 m BALISAGE : partiel
DIFFICULTE : TEMPS GLOBAL : 4 heures
ACCES ROUTIER : Mt Saxonnex-Morsulaz d'en haut- Les Frachets
PLATEAU DE CENISE-ROCHERS DE LESCHAUX